Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

12. "Aujourd'hui tu seras avec moi"

Jésus rencontre les deux malfaiteurs

 

 

Le contexte

 

Le chapitre 23 clôt le récit de la Passion. Il s’ouvrait sur le dialogue avec
Pilate puis la présentation à Hérode, que nous avons vus au chapitre 8 de
ce livret. Ensuite, Jésus est emmené à l’extérieur de la ville. Sur le chemin
sont notées l’aide de Simon de Cyrène, et la rencontre des femmes qui
pleurent. Nous avons ici la suite du récit.

 

Le texte : Luc 23 33-43.

 

32 On emmenait encore avec Jésus deux autres, des malfaiteurs, pour les exécuter.

33 Lorsqu'on fut arrivé au lieu-dit : Le Crâne, ou Calvaire, on mit Jésus en croix, avec les deux malfaiteurs, l'un à droite et l'autre à gauche.

34 Jésus disait : « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu'ils font. » Ils partagèrent ses vêtements et les tirèrent au sort.

35 Le peuple restait là à regarder. Les chefs ricanaient en disant : « Il en a sauvé d'autres : qu'il se sauve lui-même, s'il est le Messie de Dieu, l'Élu ! »

36 Les soldats aussi se moquaient de lui. S'approchant pour lui donner de la boisson vinaigrée,

37 ils lui disaient : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! »

38 Une inscription était placée au-dessus de sa tête : « Celui-ci est le roi des Juifs. »

39 L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait : « N'es-tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même, et nous avec ! »

40 Mais l'autre lui fit de vifs reproches : « Tu n'as donc aucune crainte de Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi !

41 Et puis, pour nous, c'est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n'a rien fait de mal. »

42 Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Règne. »

43 Jésus lui répondit : « Amen, je te le déclare : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

 

 

Pour mieux comprendre

Il est clair que Jésus est vraiment considéré comme un malfaiteur. Il est
volontairement crucifié entre deux malfaiteurs. Ce sont bien trois hommes
condamnés comme parias par les autorités civiles et religieuses.

Le partage des vêtements était un droit pour les soldats qui exécutaient les
condamnés, dont la nudité est le signe d’un dépouillement total. Le partage
des vétements est mentionné au psaume 22, 15 dont le premier verset
est mis sur la bouche de Jésus en Matthieu (27, 46) et Marc (15, 34) : “Mon
Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné.”
L’inscription au-dessus de sa tête n’est pas exactement ce que nous voyons
sur nos crucifix. Les quatre lettres INRI signifient : “Jésus de Nazareth, roi
des Juifs”, que nous trouvons dans l’évangile de Jean (19, 19).

Questions pour mieux entrer dans le texte

1- Quels sont les différents groupes de personnages du récit ? Quelles sont
leurs attitudes autour de Jésus ?
2- Quels sont les noms donnés à Jésus ? Par qui ?
3- On peut observer que Jésus est tenté par trois fois : aux versets 35, 37-
38 et 39. Que lui demande-t-on de prouver ? Y voyez-vous des ressemblances
avec d’autres tentations de Jésus ? (voir le chapitre 7 du livret).
4- Que demande Jésus à son Père ? Que répond-il à la demande du deuxième
malfaiteur ? Qu’est-ce que cela vous inspire ?
5- Le verset 41 peut faire référence à la loi ancienne, celle du talion : “OEil
pour oeil, dent pour dent.” Le verset 43 illustre la loi nouvelle révélée par
Jésus : si Dieu ne compte pas selon nos (dé)mérites, alors sur quoi s’appuie-
t-il pour nous sauver?

 

Comment cela éclaire mon quotidien ?

1- Qu’est-ce que je retiens de cette rencontre ?
2- Qu’est-ce que les réactions des deux malfaiteurs peuvent nous apprendre,
sur nous et sur notre foi ?
3- Qu’est-ce que ce récit nous apprend de Dieu ?
4- En quoi peut-on dire que ce récit est fondateur pour notre foi ? Nous
permet-il de nous expliquer sur ce qu’est la foi chrétienne ?

 

Prière

 

Mélodie

 

La ténèbre n’est point ténèbre
La ténèbre n’est point ténèbre devant toi :
la nuit comme le jour est lumière.


© Ateliers et Presses de Taizé

 

 

 

Article publié par Curé de la paroisse St Jean-Baptiste de l'Escaut • Publié Vendredi 30 novembre 2012 • 1341 visites

Haut de page