Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

11. "Ne pleure pas"

Jésus rencontre la veuve de Naïm

 

Le contexte

Ce récit est propre à Luc. Il suit celui qui nous montrait la foi du centurion.
Naïm est à environ 40 kilomètres au sud de Capharnaüm. Luc prépare
la réponse que Jésus va faire (en 7,22) aux disciples de Jean Baptiste : “Les
morts ressuscitent…”

 

Le texte

11 Jésus se rendait dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu'une grande foule.

12 Il arriva près de la porte de la ville au moment où l'on transportait un mort pour l'enterrer ; c'était un fils unique, et sa mère était veuve. Une foule considérable accompagnait cette femme.

13 En la voyant, le Seigneur fut saisi de pitié pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas. »

14 Il s'avança et toucha la civière ; les porteurs s'arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi. »

15 Alors le mort se redressa, s'assit et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa mère.

16 La crainte s'empara de tous, et ils rendaient gloire à Dieu : « Un grand prophète s'est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. »

17 Et cette parole se répandit dans toute la Judée et dans les pays voisins.

 

 

Repères pour mieux comprendre :

Naïm : on situe cette ville près du mont Thabor, au sud-ouest du lac de Galilée.
Une veuve : c’est le type même de personne sans défense et sans ressources.
De plus, elle perd son fils unique !

Luc multiplie les références à un miracle semblable de l’Ancien Testament,
qu’il a déjà cité (en 4,26), à Nazareth. C’est la résurrection du fils de la veuve
de Sarepta, par Elie (premier livre des Rois 17, 7-24).
C’est ce que tout le monde reconnaît au verset 16.

 

Questions pour mieux entrer dans  le texte :

1- De qui Jésus est-il saisi de pitié, au verset 13 ?
2- Deux foules accompagnent Jésus et le cortège funèbre. Qu’est-ce qui les
caractérise ?
3- “Lève-toi”, “s’est levé” (versets 14 et 16) c’est le même verbe ; et au verset 15
“le mort se redressa” : à quoi ces verbes font-ils allusion pour la foi chrétienne ?
4- Quelle est la parole qui va se répandre partout : celle de la foule, ou celle
de Jésus ?

 

Questions pour voir comment cela éclaire ma vie quotidienne.

1- Qu’est-ce que je retiens de cette rencontre ?
2- A quel personnage puis-je m’identifier ?
3- Dans les circonstances dramatiques, voit-on des gens se rassembler,
comme autour de la veuve ?
4- M’arrive-t-il de me mêler à la foule qui partage un deuil… ou de la joie ?
Qu’est-ce que j’en ressens ? Qu’est-ce que j’en dis ? A qui ?

 

Prière

 

La mélodie

 

Mon âme se repose en Dieu seul
Mon âme se repose en paix sur Dieu seul
De lui vient mon salut ;
Oui, sur Dieu seul mon âme se repose,
Se repose en paix.


© Ateliers et Presses de Taizé

 

 

 

Article publié par Curé de la paroisse St Jean-Baptiste de l'Escaut • Publié Vendredi 30 novembre 2012 • 2043 visites

Haut de page