Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

8. Quelle est la royauté du Christ ?

Jésus rencontre Pilate

 

Le contexte

Malgré l’entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem (Lc 19, 29-39), ce procès
n’est pas une surprise ; il est le résultat d’une conspiration qui a pris corps
très tôt.
Les chefs des prêtres et les scribes cherchaient le moyen de faire disparaître
Jésus : c’est Judas, l’un des Douze, qui va leur en fournir l’occasion
(Lc 22, 3-6). Alors qu’il se recueille, au début de la soirée, au jardin des Oliviers,
à Gethsémani, Jésus est arrêté. Il est emmené chez Caïphe, le grand
prêtre devant lequel il comparaît au petit matin. Convaincu de blasphème,
il est ensuite traduit devant Pilate, l’occupant romain.

 

Le texte (Luc 23, 1-24)

01 Ils se levèrent tous ensemble et l'emmenèrent chez Pilate.

02 Ils se mirent alors à l'accuser : « Nous avons trouvé cet homme en train de semer le désordre dans notre nation : il empêche de payer l'impôt à l'empereur, et se dit le Roi Messie. »

03 Pilate l'interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus répondit : « C'est toi qui le dis. »

04 Pilate s'adressa aux chefs des prêtres et à la foule : « Je ne trouve chez cet homme aucun motif de condamnation. »

05 Mais ils insistaient : « Il soulève le peuple en enseignant dans tout le pays des Juifs, à partir de la Galilée jusqu'ici. »

06 A ces mots, Pilate demanda si l'homme était Galiléen.

07 Apprenant qu'il relevait de l'autorité d'Hérode, il le renvoya à ce dernier, qui se trouvait lui aussi à Jérusalem en ces jours-là.

08 A la vue de Jésus, Hérode éprouva une grande joie : depuis longtemps il désirait le voir à cause de ce qu'il entendait dire de lui, et il espérait lui voir faire un miracle.

09 Il lui posa beaucoup de questions, mais Jésus ne lui répondit rien.

10 Les chefs des prêtres et les scribes étaient là, et l'accusaient avec violence.

11 Hérode, ainsi que ses gardes, le traita avec mépris et se moqua de lui : il le revêtit d'un manteau de couleur éclatante et le renvoya à Pilate.

12 Ce jour-là, Hérode et Pilate devinrent des amis, alors qu'auparavant ils étaient ennemis.

13 Alors Pilate convoqua les chefs des prêtres, les dirigeants et le peuple.

14 Il leur dit : « Vous m'avez amené cet homme en l'accusant de mettre le désordre dans le peuple. Or, j'ai moi-même instruit l'affaire devant vous, et, parmi les faits dont vous l'accusez, je n'ai trouvé chez cet homme aucun motif de condamnation.

15 D'ailleurs, Hérode non plus, puisqu'il nous l'a renvoyé. En somme, cet homme n'a rien fait qui mérite la mort.

16 Je vais donc le faire châtier et le relâcher. »

17 18 Ils se mirent à crier tous ensemble : « Mort à cet homme ! Relâche-nous Barabbas. »

19 Ce dernier avait été emprisonné pour un meurtre et pour une émeute survenue dans la ville.

20 Pilate, dans son désir de relâcher Jésus, leur adressa de nouveau la parole.

21 Mais ils criaient : « Crucifie-le ! Crucifie-le ! »

22 Pour la troisième fois, il leur dit : « Quel mal a donc fait cet homme ? Je n'ai trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort. Je vais donc le faire châtier, puis le relâcher. »

23 Mais eux insistaient à grands cris, réclamant qu'il soit crucifié ; et leurs cris s'amplifiaient.

24 Alors Pilate décida de satisfaire leur demande.

 

 

Pour mieux comprendre

Pilate est le gouverneur romain de la Judée (de 26 à 36 après Jésus-Christ).
Lui seul a droit de vie et de mort sur les condamnés, c’est pourquoi les juifs
lui amènent Jésus.
A cette époque, plusieurs personnages de pouvoir s’appelaient Hérode.
Celui visé par le texte est Hérode Antipas, gouverneur de la Galilée
de 4 après Jésus-Christ à 39 après Jésus-Christ (alors que c’est Hérode le
Grand qui a commandé le massacre des innocents lors de la naissance de
Jésus, voir Matthieu 2, 14 s.).

Des questions pour entrer dans le texte

1- Relever les personnages et les lieux de la scène décrite dans le texte.
2- Pouvez-vous préciser le rôle et les sentiments de chacune des parties en
cause : les juifs, Pilate, Hérode, la foule, et Jésus ?

 

Comment cela éclaire mon quaotidien ?

1- Qu’est-ce que je retiens de cette rencontre ?
2- Jésus est l’innocent bafoué, condamné… Y a-t-il encore des situations
semblables aujourd’hui ?
3- Pilate et Hérode devinrent amis (verset 12). Qu’est-ce qu’une amitié ainsi
construite ? Comment construisons-nous nos amitiés aujourd’hui ?
4- Que nous soyons dans la foule ou parmi les gens influents, nous arrive-til
d’être concernés par ce genre de condamnation ?

 

Prière

 Texte et musique de Noël Colombier

 

Seigneur, fais de nous des ouvriers de paix.
Seigneur, fais de nous des bâtisseurs d’amour.

 

Là où se trouve la haine, que nous apportions l’amour,
Là où se trouve l’offense, que nous apportions le pardon,


Là où se trouve la discorde, que nous apportions l’union,
Là où se trouve l’erreur, que nous apportions la vérité,


Là où se trouve le doute, que nous apportions la foi,
Là où se trouve le désespoir, que nous apportions l’espérance,


Là où se trouve les ténèbres, que nous apportions la lumière,
Là où se trouve la tristesse, que nous apportions la joie.

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où il y a de la haine, que je mette l’amour.
Là où il y a l’offense, que je mette le pardon.
Là où il y a la discorde, que je mette l’union.
Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité.
Là où il y a le doute, que je mette la foi.
Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière.
Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.


Prière franciscaine

 

Article publié par Curé de la paroisse St Jean-Baptiste de l'Escaut • Publié Vendredi 30 nov 2012 • 926 visites

Actualités de l'Eglise

Père Gilles Drouin :  » Tant d’images et de visages, habitent définitivement mon cœur depuis ces moments incroyables »
Gilles Drouin, prêtre du diocèse d’Évry, chargé d’enseignement au séminaire d’Issy les...

Commentaires du dimanche 27 août
27 août 2017, 21e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

Homélie du dimanche 27 août
21éme dimanche du Temps Ordinaire

Méditation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes
Médiation du Pape Jean-Paul II lors de la veillée baptismale avec les jeunes.

Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre
Discours de Monsieur Lionel Jospin, Premier Ministre.

Haut de page