Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

4. Le pardon d'un homme riche

Jésus rencontre Zachée

 

 

Le contexte

Jésus monte avec ses disciples vers Jérusalem. En chemin, il enseigne, bénit
les tout-petits, guérit les malades, témoignant sans cesse de la bonté de
Dieu. Son attitude dérange de plus en plus puisqu’“il accueille les pécheurs
et mange avec eux” (15,1).
Jéricho est la dernière étape et Zachée la dernière personne que Jésus
croise avant d’arriver à Jérusalem où “va s’accomplir pour le Fils de l’homme
tout ce qui a été écrit par les prophètes” (18,31). D’où l’importance de cette
ultime rencontre.

Le texte

 

01 Jésus traversait la ville de Jéricho.

02 Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d'impôts, et c'était quelqu'un de riche.

03 Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n'y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille.

04 Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là.

05 Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et l'interpella : « Zachée, descends vite : aujourd'hui il faut que j'aille demeurer dans ta maison. »

06 Vite, il descendit, et reçut Jésus avec joie.

07 Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un pécheur. »

08 Mais Zachée, s'avançant, dit au Seigneur : « Voilà, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j'ai fait du tort à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois plus. »

09 Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d'Abraham.

10 En effet, le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

 

Pour mieux comprendre


Dans l’histoire du peuple juif, Jéricho est la première cité qui résiste au
peuple élu. On se souvient de l’épisode de son entrée en Terre promise
( Jos 6,1-27) : Jéricho représente symboliquement l’opposition à la promesse,
et le refus d’accueillir Dieu.
Zachée est le chef des collecteurs d’impôts, de ceux qui collaborent avec
les Romains et se servent largement au passage. Très mal vu donc !
Le sycomore est une image fréquente de la Bible, c’est une sorte de figuier
sauvage, dont les premières branches sont basses. Le figuier, comme le sycomore
est le lieu de l’étude de la Bible. Monter dans la Bible, c’est entrer
dans une meilleure compréhension de Dieu, du monde et de nous-mêmes.

Des questions pour entrer dans le texte.

1- Plusieurs éléments de ce texte sont étonnants : lesquels et pourquoi ?
2- Des désirs profonds s’expriment et se répondent dans ce texte : lesquels ?
3- Qu’est-ce que le salut pour Jésus d’après les versets 9-10 ?
4- Qu’est-ce qui s’oppose au salut ?

 

En quoi cet évangile rejoint ma vie quotidienne ?

1- Qu’est-ce que je retiens de cette rencontre ?
2- Zachée était empêché de voir Jésus, car il était de petite taille : et nous ?
Qu’est-ce qui nous empêche de voir Jésus ?
3- Est-ce que je désire rencontrer le Seigneur ? Est-ce que j’ose poser des
gestes concrets, entamer des démarches simples pour marquer ce désir ?
Lesquels ?
4- Aujourd’hui, qu’est-ce qui est perdu et qui a besoin d’être sauvé ? dans
le monde ? en moi ?

 

Prière

Le psaume 50

Une partition possible

Une mélodie possible

 

Refrain : Pitié Seigneur, J'ai péhé contre toi. Lave-moi plus blanc que neige

 

3. Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon
péché.
4. Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.
5. Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
6. Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.
Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
7. Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.
8. Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
9. Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.
10. Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
11. Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.
12. Crée en moi un coeur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi
mon esprit.
13. Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton Esprit saint.

14. Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
15. Aux pécheurs, j’enseignerai
tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.
16. Libère-moi du sang versé, Dieu,
mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.
17. Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.
18. Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
19. Le sacrifice qui plaît à Dieu,
c’est un esprit brisé ;
tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
un coeur brisé et broyé.
20. Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
21. Alors, tu accepteras de justes sacrifices,
oblations et holocaustes ;
alors, on offrira des taureaux sur ton autel.


Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit
Pour les siècles des siècles. Amen.

 

Auteurs : AELF (Association Épiscopale de Liturgie Francophone) / Mannick
Compositeur : Jo Akepsimas
Editeur : Bayard
Ancienne Cote SECLI : G248

 

Article publié par Curé de la paroisse St Jean-Baptiste de l'Escaut • Publié Vendredi 30 novembre 2012 • 1593 visites

Haut de page